Most searched books

Archives

Download e-book for iPad: Au Bonheur des Dames by Emile Zola

By Emile Zola

Via attraction, force, and diligent attempt Octave Mouret has turn into the director of 1 of the best new department shops in Paris, Au Bonheur des Dames. Supremely conscious of the ability of his place, Mouret seeks to use the need that his luxuriantly displayed item arouses within the girls who store, and the aspirations of the younger woman assistants he employs. Charting the beginnings of the capitalist economic system and bourgeois society, Zola captures in lavish element the grasping consumers and gossiping employees, and the obsession with photo, model, and gratification that used to be a phenomenon of nineteenth-century French customer society. Of all Zola's novels, this can be the single with the main relevance for our personal time.

Show description

Read or Download Au Bonheur des Dames PDF

Best classics books

Read e-book online The Fountainhead (Centennial Edition Hardcover) PDF

A unique variation hardcover in occasion of Ayn Rand’s centennial. whilst it was once first released in 1943, The Fountainhead--containing Ayn Rand’s daringly unique literary imaginative and prescient with the seeds of her groundbreaking philosophy, Objectivism—won speedy all over the world acclaim. This fast vintage is the tale of an intransigent younger architect, his violent conflict opposed to traditional criteria, and his explosive love affair with a gorgeous girl who struggles to defeat him.

Extra resources for Au Bonheur des Dames

Sample text

Bourras était un grand vieillard à tête de prophète, chevelu et barbu, avec des yeux perçants sous de gros sourcils embroussaillés. Il tenait un commerce de cannes et de parapluies, faisait les raccommodages, sculptait même des manches, ce qui lui avait conquis une célébrité d’artiste dans le quartier. Denise donna un coup d’œil aux vitrines de la boutique, où les parapluies et les cannes s’alignaient par files régulières. Mais elle leva les yeux, et la maison surtout l’étonna : une masure prise entre le Bonheur des Dames et un grand hôtel Louis XIV, poussée on ne savait comment dans cette fente étroite, au fond de laquelle ses deux étages bas s’écrasaient.

Très bien, dit-il tout à fait décontenancé. Et ils rougirent fortement, leurs deux timidités demeurèrent un instant face à face, attendries par la fraternité de leurs situations, n’osant pourtant se souhaiter tout haut une bonne réussite. Puis, comme ils n’ajoutaient rien et qu’ils se gênaient de plus en plus, ils se séparèrent gauchement, ils recommencèrent à attendre chacun de son côté, à quelques pas l’un de l’autre. Les commis entraient toujours. Maintenant, Denise les entendait plaisanter, quand ils passaient près d’elle, en lui jetant un coup d’œil oblique.

Comme un mouchoir de poche ! Parfaitement, ma chère Denise, lorsque les Deleuze l’ont fondée, elle avait seulement une vitrine sur la rue Neuve-Saint-Augustin, un vrai placard, où deux pièces d’indienne s’étouffaient avec trois pièces de calicot. On ne pouvait pas se retourner dans la boutique, tant c’était petit… À cette époque, le Vieil Elbeuf, qui existait depuis plus de soixante ans, était déjà tel que tu le vois aujourd’hui… Ah ! tout cela est changé, bien changé ! Elle secouait la tête, ses paroles lentes disaient le drame de sa vie.

Download PDF sample

Rated 4.11 of 5 – based on 44 votes

Comments are closed.